Conte De Noel Atypique

1 objet répondant au tag Conte de noel atypique

19/12/2013 17:44

En direct de Pluton

Tags : Conte de noel atypique
[Entrée mise à jour le : 21/12/2013] [Entrée mise à jour le : 19/12/2013] [Entrée mise à jour le : 19/12/2013]

Mercredi : La lettre


 

Il pense "si je m'endors, si j'arrête d'écrire. Si je me couche, je ne me réveillerai jamais plus". Est ce que cela ressemble à ça? La fin de toute chose. ?
Mon corps aujourd’hui si leger. On y jettera un peu de terre. Mais avant penser à me fermer les yeux. Aux derniers instants en ce monde Je n'arrive pas à "Te" laisser entrer. De ma vie je n'ai jamais eu de visions même défoncé au speed ou au LSD.
Le divin ne m'a jamais effleuré même de loin. Lors de ma première visite a Jerusalem, en 1978, je n'ai ressenti aucun déclic religieux. J'ai juste contemplé une ville trop belle pour exister.
J’ai contemplé les juifs religieux gesticulants près du mur et juste au dessus le toit doré d’une mosquée. Je me suis laissé aller à l’appel du Muezzin mais entre moi et eux: les religieux. Entre eux et moi Il ne se passerait jamais rien et je m’en suis senti d’autant plus libre. Tout en bas j’ai vu une fille se faire sermonner parce que sa robe était trop courte. Et j’ai eu envie de l’embrasser.
Tout serait donc matière. Electrons, mécanique quantique et l'univers ne peut pas être un ensemble fini.
Derrière la pancarte "Fin de l'univers" Il y a forcément de l'espace courbe ou en trou noir peu importe. C’est jamais la fin pour l’univers.
A cette heure  je ne trouverai personne pour m'aider.
Personne pour nettoyer la chambre. Chasser les odeurs. Les senteurs acres, le froid piquant. Décembre disloqué est allongé sur un tas de feuilles mortes.

Et Timy le petit hérisson est mort ce matin.

Dévoré par des mouches, des petits verts. Cela me rend triste et stupide.
Il m'aurait suffit de faire quelques gestes élémentaires. Lui trouver une maison en carton pour la nuit. Lui donner un peu de croquettes pour chats, de l'eau.
Sur le net j'ai préféré suivre les conseils:
"C'est un animal sauvage. Laisse le se débrouiller seul". Je l'ai laissé. solution de facilité.
La nature dans son infinie brutalité a tranché.

Il a été dévoré vivant.

J'avoue que c'est pas terrible comme conte de Noel. 

 

Jeudi : "Le regard fixé sur un éclat de ciel"

 

Il se réveille à 10H45 les radiateurs sont brulants.

IL a les lèvres bleues gercées et a perdu une dent cette nuit. Chasser ce sale gout de métal dans la bouche. C'est terminé. Il faut que je trouve la force (me laver et mettre des vêtements propres) .A quoi bon?
J'ai peur. End of the night end of the night. Changer d'hotel ne servira ...(illisible raturé en rouge)... . Elle arrive. Ses couteaux sont bien ... Elle me regardera étouffer dans mon propre sang. Ses yeux seront dorés et son parfum opiacé. Nos corps enlacés ne feront plus qu’un.
J'ai un poignard bédoin en acier trempé. La lame est droite.Courte et rectiligne. Ce n'est pas une antiquité. Un objet pour couper trancher. Tuer. Eliminer un danger. Une fois que tu es bien décidé. Je ne suis jamais servi de ce poignard un peu trop beau. Je ne m'en servirai jamais. Je n'ai rien d'un tueur. Mes textes violents ne sont rien d'autre qu'un peu de provocation - De mise en scène. De simulations parfois limites. Juste des mots des mots.

Ce n'est pas un objet exotique aux formes tarabiscotées qu'on achète au bazar pour décorer. Il tient bien dans la main. Faute d'entretien la lame est piquée de rouille. Je pourrais me cacher et frapper le premier. J'analyse la situation de sang froid. Elle me remplit de terreur.
Et toi la vie pourquoi veux tu m'abandonner sans un regard. Sans un souffle.

Et toi la mort n'as-tu pas un autre amant à visiter?
Si tu veux passe plutôt demain laisse moi au moins le temps de visiter le quartier juif de Prague. Et toi que j'ai tant aimée ….Ton regard est comme fixé sur un éclat de ciel.

Dimanche matin: Entre Pluton et la Terre

 

Les policiers l'ont trouvé dans le coffre d'une voiture volée. Au moins 3 jours qu'il est mort. L'autopsie en dira un peu plus long. IL a un billet d'avion Aller retour pour Prague avec écrit "Ti sale con" au feutre rouge. L'inspecteur X. trouve que ça manque un peu d'imagination. L'individu ou la créature ne porte pas de papiers. La lettre trainait sur le siège conducteur roulée en boule. Elle n'est pas signée ni terminée. "Et toi que j'ai tant aimée" est entouré au feutre rouge avec la mention "ge sale con". Le reste est illisible ou raturé de taches de feutre rouge. Une fois roulée en boule le feutre a coulé. Il s'est étalé dans une dispersion aléatoire masquant toute interprétation.

La lettre est sale mais on n'y trouve de vagues traces de doigts ou de griffes. La DGSE fait la pression. Le mort aurait été un élément peu fiable, dépressif et spécialiste de «rien».

De rien? Enfin quelque chose d'important!
L'inspecteur X. pense qu'une fois de plus "les services" se foutent de la gueule du monde et sont payés a ne rien faire. "yeux et éclat de ciel" est un ultime appel au secours c'est évident. Un code, un relai, un signal. IL allume une nouvelle cigarette et pense déjà à sa prochaine mission. Garde du corps d'izznobad celui qui ne savait pas vraiment ce qu'il voulait faire. Etre ou ne pas être izznogood qui soit dit en passant ne sera jamais calife. Se reconvertir en téléphone portable et se faire vendre à une fille excentrique qui le caressera toute la journée. Ca y est, cette fois, X. est déconcentré.

X. a vu le jour entre Pluton et la terre dans un  vaisseau de troisième génération.

Ca a formé sa jeunesse.

Il est imbattable à la bataille navale en 4D. Sa carapace est vert fluo mais il a mis un masque de terrien pour éviter un effet de panique à la Fantômas.

Il a du télévisionner des vieux films de Fantômas avec Louis de Funès etJean Marais : Un exercice de bizutage inutile et sadique dont sont friands les plutoniens.
Il du voir aussi des floppées de Twilight Zone et de Starstrek.

Selon X. : un humain avec des oreilles pointues reste toujours un humain.

On lui a donné une autre série de films à visionner et à "répéter par coeur": Blade Runner, Alien( les 4), Starwars (les 6), X-men (Les 64) etc.
L'inspecteur X. n'est pas tombé amoureux de la femme morte de Dark Vador.
Mais une des X-men lui a tapé dans l'œil. Celle qui a une trop belle peau verte.

X.. se dit que "Prague" doit certainement être un fruit comme les pamplemousses. Les quartiers de pamplemousse. Oui salement tiré par les cheveux pour un peu Il en arracherait sa perruque. Juif est peut être une couleur? Une saveur? On ne l'a pas débriefé.
Prague est inscrit sur un billet d'avion.
L'inspecteur "sait" que les avions ne voyagent pas de fruits en fruits.
Mais Il rate encore certaines associations d'idées. IL lui manque des données. Il a été initié trop vite "au centre"  GamalAq12 de NextNarita.
Ensuite on l'a parachuté direct au commissariat du 5ième à Paris.

Sa formation et son potentiel devrait combler très vite ces "erreurs" de configuration.

L'enquête s'annonce difficile. 10H00 du matin et Il se les gèle en attendant le légiste.

X. règle sa climatisation sur 28 degrés.5 et se sent déjà mieux. «Un éclat de ciel»? Mais tout lui échappe dans cette foutue affaire! Passer un coup de fil au centre de contrôle de Vénus 2?
Non mauvaise idée. Les vénusiens sont relous. X. ne les supporte plus depuis une sombre histoire dont on ne causera pas.
Alors vers qui vers quoi se tourner. X. connait une cabine de téléphone secrète à Notre dame de Paris. Rien à voir avec le code Da vinci ou kasimodo. La cabine se trouve au niveau moins 27 sans ascenceur.

 

( A suivre en décalé)

Cnash Clodb le 19 décembre 2013 Copyleft to Rafi Phil Claire Clemz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   


Copyleft Cnash 1968 - 2018